logo

Historique

 

La passion de Jean TUA

Sa vie durant, Jean Tua a collectionné les voitures anciennes. A l'âge où d'autres jouent aux billes, il acquiert son premier véhicule. Plus tard, il participe à de nombreux rallyes.

Jean Tua était scientifique et inventeur dans l'âme. Après avoir obtenu une licence ès sciences à l'Univertisté de Genève, il songea à entreprendre un doctorat en radiologie. La vie en décida autrement, mais durant toute son existence, il continua à se passionner pour les sciences exactes, comme pour la mécanique, enseignant notamment à l'Ecole d'Ingénieurs de Genève.

Mais Jean Tua s'intéresse aussi à la vie publique. Il va devenir, pendant douze ans, conseiller municipal de la Ville de Genève. Le succès d'une première exposition de voitures anciennes au Kursaal de Genève le conduit à concevoir l'idée d'un musée dans lequel il pourrait présenter à ses concitoyens sa collection.

Jean Tua

Celle-ci ne comporte plus seulement des automobiles. Elle s'est enrichie au fil des années d'un rare ensemble de motocyclettes, souvent d'origine genevoise, comportant des pièces uniques au monde ainsi que de vélos exceptionnels.

A plus d'une reprise, le collectionneur décline l'offre d'installer sa collection en Suisse ou à l'étranger ; il souhaite qu'elle reste à Genève. Il poursuit avec détermination un but précis : créer un musée dans sa ville natale et lui léguer sa collection. Genève a joué, en effet, un rôle important dans les débuts de l'automobile. Il suffit, ici, de songer au tricycle à vapeur Thury ou aux constructeurs des Pic-Pic, des Sygma ou des Dufaux. Dès 1905, Genève accueillait un Salon de l'automobile qui demeure, chaque année, une des manifestations essentielles de la branche.

Après bien des péripéties, un lieu fût trouvé, dans les locaux de l'ancienne Société des Instruments de Physique (SIP). Le Conseil municipal en vota l'acquisition afin d'y installer aussi bien le Musée Jean Tua de l'automobile, de la moto du cycle que le centre d'art contemporain et le Mamco.

Durant douze ans, le Musée Jean Tua émerveilla ses visiteurs par la qualité et l'authenticité des véhicules rassemblés.

A contre coeur, fin 2005, Jean Tua fût contraint de dispercer sa collection dans toute l'Europe.

Comme prévu, à son décès, une fondation portant son nom, fût créée, afin de soutenir la recherche menée à la faculté de médecine de Genève par l'octroi de prix et de subsides. Se souvenant de ses centres d'intérêts, il voulut privilégier trois domaines : la cardiologie, la rhumatologie et l'oncologie avec mention spéciale pour la radio-oncologie.

 

Bernard LESCAZE

Ancien Président du Conseil municipal de la Ville de Genève

 

 

 

 

Logo HUG

 

Université de Genève

© Tous droits réservés 2013 Fondation Jean Tua

E-mail : fondationjeantua@gmail.com